Jambes sans repos

Le syndrome des jambes sans repos (ou « impatiences dans les jambes ») est un trouble neurologique qui se manifeste très souvent le soir et la nuit et d’une façon générale, durant les périodes d’inactivité. Il s’agit d’un besoin impérieux de bouger les membres inférieurs, avec de fortes sensations de fourmillements, picotements, parfois même de brûlures, dont l’intensité varie énormément d’une personne à l’autre. Parfois, les bras sont également touchés.

6% à 15% des humains en sont victimes mais bien souvent, ce syndrome reste malgré tout non diagnostiqué et non reconnu.

Conséquences :
Il se révèle très difficile de se reposer et de trouver l’endormissement.
Les personnes qui souffrent de ce syndrome sont souvent contraintes de se lever plusieurs fois par nuit pour soulager les sensations désagréables dans les jambes et dorment en moyenne cinq heures par nuit.
De ce fait, le syndrome des jambes sans repos est connue comme la seconde cause médicale d’insomnie après l’apnée du sommeil.

L’insomnie chronique qui peut en résulter entraîne une grande fatigue et de la somnolence pendant la journée, détériorant ainsi profondément la qualité de vie des personnes atteintes.

Les médecins ont la possibilité de prescrire divers médicaments mais il semble qu’aucun d’entre eux ne réussisse à traiter spécifiquement le syndrome. Ils ne peuvent qu’apporter une aide à l’endormissement en atténuant la gravité des symptômes et les mouvements involontaires des jambes pendant le sommeil.

Les principaux types de traitements connus à ce jour sont les suivants (Attention : les indications données ci-dessous le sont qu’à titre informatif et ne constituent ni ne remplacent en aucun cas une consultation médicale) :

  • agents dopaminergiques (parfois appelés anti-parkinsoniens). ce sont généralement les premiers médicaments essayés et consommés à faibles doses comparativement aux doses prescrites pour la maladie de Parkinson.
  • sédatifs, qui aident à s’endormir et à atténuent les symptômes.
  • analgésiques narcotiques, parfois utilisés lorsque les symptômes deviennent insupportables et très douloureux.
  • anti convulsifs, lorsque le sommeil est très perturbé par des mouvements involontaires des jambes.

Les mesures actions suivantes peuvent aussi apporter un soulagement temporaire :

  • d’une façon générale : éviter le tabac, la caféine, les gros efforts et le stress,
  • bouger les jambes,
  • pratiquer l’auto massage,
  • prendre un bain chaud,
  • appliquer alternativement de la chaleur et du froid sur les muscles,
  • occuper au mieux son esprit en pratiquant des activités qui exigent une attention particulière.
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline